Dans l'Etat le plus libre du monde (B. Traven)

OK

Nouveau produit

B. Traven, illustre romancier traduit en quarante langues, fut un révolutionnaire anarchiste adepte de Max Stirner. En pleine tourmente révolutionnaire, à la fin de la première guerre mondiale, quand l'Allemagne faillit basculer dans le socialisme libertaire des Conseils ouvriers...

Plus de détails

7,58 €

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison prévue : 22/06/2019

Fiche technique

Type articleLivres

En savoir plus


Ces textes donnent une claire idée de ce que ce « fondeur de briques » pensait de la guerre, de l’État, de la presse et de tous ces charniers immondes que l’on rougit de nommer – auxquels il oppose la nécessité d’un bouleversement mondial et total des conditions existantes.


Republié en format poche, 96 pages.

L’auteur : On ignore quand est né exactement l’auteur du Vaisseau fantôme, du Trésor de la Sierra Madre, de La Révolte des pendus et de tant d’autres classiques du roman d’aventure engagé.
On sait qu’il a vécu plusieurs vies, plutôt aventureuses, sous diverses identités. C’est en usant du pseudonyme de B. Traven qu’il s’est fait connaître comme romancier dans le monde entier.
Sous celui, révélé par Rolf Recknagel, de Ret Marut, il a été acteur puis pamphlétaire ; il a exercé des responsabilités dans l’éphémère République des conseils de Bavière. À la suite de quoi, traqué par la police allemande, il a dû fuir l’Europe et a commencé une nouvelle vie au Mexique, où il est mort en 1969.

Un extrait :

Actuellement, la liberté de la presse n'existe pas. Les journalistes sont des crapules, manipulateurs de l'opinion qui trompent le peuple de crainte de se retrouver sans "revenu garanti". Ils ont peur d'avoir faim, de tomber dans la dèche. Etre ou ne pas être sujet à cette peur est affaire de personnalité. Tout homme n'a pas la capacité de rester droit, honnête et ferme dans ses convictions face à l'éventualité de ne pas manger à sa faim. Le journaliste, en tout cas, ne l'a pas. J'exige son indépendance économique immédiate à l'égard de son employeur. J'exige qu'on lui donne l'occasion de prouver qu'il peut être un brave type lorsqu'il n'est plus menacé de licenciement, et donc de faim. La presse doit être assumée par des hommes libres. 15 janvier 1919.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Dans l'Etat le plus libre du monde (B. Traven)

Dans l'Etat le plus libre du monde (B. Traven)

B. Traven, illustre romancier traduit en quarante langues, fut un révolutionnaire anarchiste adepte de Max Stirner. En pleine tourmente révolutionnaire, à la fin de la première guerre mondiale, quand l'Allemagne faillit basculer dans le socialisme libertaire des Conseils ouvriers...

30 other products in the same category:

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...