"Pauvres actionnaires !" Quarante ans de discours économique du Front National passés au crible (François Ruffin, Emmanuel Todd)

OK

Nouveau produit

"Pauvres actionnaires !" Le cri du coeur bien réel de la clique frontiste, qui sous couvert de discours gauchisants à l'occasion, défend bel et bien, et de manière constante, les pires extrémités du capitalisme mondialisé... Une enquête de François Ruffin, de Fakir, suivie d'un entretien avec l'économiste Emmanuel Todd.

Plus de détails

6,64 €

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison prévue : 22/06/2019

Fiche technique

Type articleLivres

En savoir plus

« L'état est devenu l'instrument du renoncement, devant l'argent, face à la volonté toujours plus insistante des marchés financiers, des milliardaires qui détricotent notre industrie et jettent des millions d'hommes et de femmes de notre pays dans le chômage, la précarité et la misère. Oui, il faut en finir avec le règne de l'argent-roi. » C'est troublant, non ?, quand Marine Le Pen s'attaque « aux dogmes de l'ultra-libéralisme ».
Depuis quand, se demande François Ruffin, un peu embêté, depuis quand le Front national cause comme ça, un peu comme lui ? « état », « impôts », « service public », « entreprise », « Europe », « mondialisation », « inégalités », etc.
Qu'ont-ils en commun ? Qu'est-ce qui les sépare ?
Comment, par quelles étapes, le parti de Jean-Marie Le Pen, le « Reagan français » autoproclamé, défenseur des « pauvres actionnaires » dans les années 1980, adepte d'une « révolution fiscale » qui supprimerait l'impôt sur le revenu, pourfendeur de « l'état Kapo » et des « perversions de l'étatisme », s'est-il mué, avec sa fille, en son quasi-contraire ?
Qu'est-ce qui relève de l'imposture, ou du vernis social ? Qu'est-ce qui, à l'inverse, est profondément ancré dans le discours du FN ?
Qu'est-ce qui, dans ces changements, est permis par le nouvel ordre du monde, la chute de l'Union soviétique, les renoncements du Parti communiste ?
Pour y répondre, l'auteur a plongé dans quatre décennies de littérature frontiste, une espèce d'archéologie sur la « pensée économique et sociale » par un retour aux sources : les professions de foi et les tracts du FN depuis sa fondation. Une recherche menée sans hystérie ni complaisance.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

"Pauvres actionnaires !" Quarante ans de discours économique du Front National passés au crible (François Ruffin, Emmanuel Todd)

"Pauvres actionnaires !" Quarante ans de discours économique du Front National passés au crible (François Ruffin, Emmanuel Todd)

"Pauvres actionnaires !" Le cri du coeur bien réel de la clique frontiste, qui sous couvert de discours gauchisants à l'occasion, défend bel et bien, et de manière constante, les pires extrémités du capitalisme mondialisé... Une enquête de François Ruffin, de Fakir, suivie d'un entretien avec l'économiste Emmanuel Todd.

30 other products in the same category:

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...