Le travail. Une question politique

Nouveau produit

Le rouleau compresseur ultralibéral détruit le sens du travail, ainsi que les conditions de celui-ci qui deviennent de plus en plus insupportables pour nombre de travailleurs. Le travail amène bien souvent maladies chroniques, mal être psychologique, voire suicide sur le lieu même du travail! Dès lors, se réapproprier ce dernier devient un enjeu politique et démocratique.

Plus de détails

13,00 € TTC

Fiche technique

Type articleLivres

En savoir plus

Le travail est largement devenu intenable. Les récits des salarié(e)s indiquent une grave dégradation des conditions de travail alors que les emplois – devenus rares – ne constituent plus un rempart contre la précarisation.

À l’heure où le capitalisme est présenté comme une fatalité naturelle, se réapproprier le travail est un enjeu politique et démocratique. Les crises économique, écologique, sociale et politique soulignent plus que jamais la nécessité d’interroger quelles sont les activités utiles, qui en décide, qui les contrôle, quelles formes d’organisation sont mises en œuvre et dans quelles conditions elles s’exercent.

Ces questions engagent tous les membres de la société. Dans une logique démocratique,elles doivent être soumises à des délibérations collectives. Or, actuellement, ces problématiques sont privatisées. Ce sont principalement les acteurs dominants du marché capitaliste qui définissent le travail nécessaire à la valorisation de leurs capitaux.

Ce texte propose de remettre le travail au cœur des rapports de forces. Il analyse les fondements de l’organisation du travail sous le mode de production capitaliste. Il décortique ensuite leurs caractéristiques et identifient les dispositifs qui permettent un exercice du pouvoir despotique tant sur le travail que ses conditions et son organisation. Cette perspective sert de base à construire un positionnement critique qui vise à redéfinir les conditions d’un contre-pouvoir ayant pour projet la transformation politique et l’émancipation sociale.

Nicolas Latteur est formateur au CEPAG (Centre d’éducation populaire André Genot). Il s’intéresse particulièrement à l’analyse critique des formes d’organisation du travail et du capitalisme contemporain. Sa démarche se nourrit de nombreuses rencontres avec des travailleuses et des travailleurs de différents secteurs d’activités et des approches critiques issues de différentes disciplines (économie, sociologie, philosophie politique).

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Le travail. Une question politique

Le travail. Une question politique

Le rouleau compresseur ultralibéral détruit le sens du travail, ainsi que les conditions de celui-ci qui deviennent de plus en plus insupportables pour nombre de travailleurs. Le travail amène bien souvent maladies chroniques, mal être psychologique, voire suicide sur le lieu même du travail! Dès lors, se réapproprier ce dernier devient un enjeu politique et démocratique.

30 other products in the same category:

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...