Confession (Bakounine)

Nouveau produit

Ce texte a mauvaise réputation. En 1851, du fond de son cachot de la forteresse Pierre-et-Paul de Saint-Pétersbourg, Bakounine y « confesse » au Tsar Nicolas Ier sa participation active au mouvement révolutionnaire qui balaya l’Europe trois ans plus tôt, dans l’espoir qu’il adoucira ses conditions de détention.

Plus de détails

Ce produit n'est plus en stock

9,00 € TTC

Fiche technique

Type articleLivres

En savoir plus

Ce texte a mauvaise réputation. En 1851, du fond de son cachot de la forteresse Pierre-et-Paul de Saint-Pétersbourg, Bakounine y « confesse » au Tsar Nicolas Ier sa participation active au mouvement révolutionnaire qui balaya l’Europe trois ans plus tôt, dans l’espoir qu’il adoucira ses conditions de détention. La Confession, un des rares écrits autobiographiques de Bakounine, n’est pourtant pas l’entreprise de reniement qu’on a voulu y voir.
Texte alerte et parfaitement maîtrisé, il s’agit d’un extraordinaire témoignage sur le « printemps des peuples » européens et, plus largement, sur la complexité du rapport des révolutionnaires au pouvoir qu’ils combattaient. Il fut aussi, pour son auteur, un retour sur soi décisif avant de reprendre la lutte. Ce texte permet de comprendre ce que peuvent être le parcours et le processus de construction d’une identité révolutionnaire, et de méditer sur les relations parfois ambigües entre l’homme révolté et le pouvoir politique.
Il est enfin le plus beau texte littéraire de Bakounine. Un texte à relire au lendemain des révolutions arabes et à l’heure où les tentations autoritaires se font à nouveau jour en Europe ! Pour cette édition, Jean-Christophe Angaut a effectué un travail de recherche et d'annotation qui permettra au lecteur de découvrir l'identité des nombreux protagonistes évoqués par Bakounine au fil de son récit.
Ce livre est ainsi un document de première main pour tous ceux qui s'intéressent à ce moment de l'histoire européenne.

Michel Bakounine (1814-1876), révolutionnaire et philosophe russe, participe au printemps des peuples européens, au congrès panslave de Prague et à l'insurrection de Dresde, avant d'être arrêté en 1849 et emprisonné pendant plus de huit années. Elargi par Alexandre II en 1857 et envoyé en Sibérie, il s'évade et revient en Europe où il travaille à l'organisation internationale des mouvements révolutionnaires.
C'est aussi à cette époque de sa vie qu'il se convertit à l'anarchisme et jette dans ses écrits les bases d'un socialisme libertaire. Il est notamment l'auteur de Catéchisme révolutionnaire (L'Herne, 2009). Jean-Christophe Angaut : Maître de conférences en philosophie à l'ENS (Lyon), ses recherches portent sur les courants socialistes, communistes et anarchistes et sur la philosophie politique. Il a notamment publié Bakounine jeune hégélien - La philosophie et son dehors (Lyon, ENS Editions, 2007) et La liberté des peuples.
Bakounine et les révolutions de 1848 (éditions de l'ACL, 2009).

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Confession (Bakounine)

Confession (Bakounine)

Ce texte a mauvaise réputation. En 1851, du fond de son cachot de la forteresse Pierre-et-Paul de Saint-Pétersbourg, Bakounine y « confesse » au Tsar Nicolas Ier sa participation active au mouvement révolutionnaire qui balaya l’Europe trois ans plus tôt, dans l’espoir qu’il adoucira ses conditions de détention.

30 other products in the same category:

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...