Cornelius Castoriadis ou l’autonomie radicale (Serge Latouche)

OK

Nouveau produit

Dans un essai clair et concis, Serge Latouche explore la pensée de Cornelius Castoriadis à l’aune de la critique de la croissance aveugle et de l’expansion illimitée de la production et de la consommation. 

Par Serge Latouche et Cornelius Castoriadis.

Plus de détails

9,48 €

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison prévue : 26/09/2020

Fiche technique

Type articleLivres

En savoir plus

Castoriadis a consacré l'essentiel de son œuvre dense et riche aux conditions de réappropriation par la collectivité de ses institutions, de sa force créatrice et de son autonomie. Plus que jamais, sa lecture est indispensable à l’élaboration d’une critique fondamentale de l’ordre capitaliste et permet de surmonter l’esprit de résignation entretenu par ce modèle (le fameux « There is no alternative »).

Les sociétés sont fondées sur des croyances qui permettent à leurs membres de conférer un sens à tout ce qui se fait à l’intérieur et en dehors d’elles. Ces « institutions », fruit de l’imagination collective, ont eu pour nom esprits, ancêtres, héros, Dieu… Dans nos sociétés occidentales capitalistes, c’est désormais l’« économique » qui constitue l’institution imaginaire centrale et tend à réorganiser l’ensemble des activités. Les croyances dans la croissance, le pouvoir de la technique et le développement qui lui sont associées sont l’expression d’un fantasme de maîtrise rationnelle du monde qui menace aujourd’hui sa survie. Il s’agit donc de rompre avec cet imaginaire pour atteindre à l’autonomie en reprenant conscience de notre pouvoir (révolutionnaire) de création d’institutions nouvelles.

Cela ne se fera qu’à travers l’autonomie individuelle et la participation de tous aux décisions qui les concernent. Contre la démocratie représentative, qui « signifie l’aliénation de la souveraineté des représentés vers les représentants », c’est donc une démocratie directe qu’appelle Castoriadis de ses voeux, celle-ci n’étant possible qu’à condition de repenser l’éducation du citoyen libre.

Cet essai de Serge Latouche et la sélection de textes qui l’accompagnent constituent des outils indispensables pour s’orienter dans cette pensée foisonnante tout en permettant de mieux appréhender le sens et les enjeux des luttes présentes et à venir.

"La passion pour les objets de consommation doit être remplacée par la passion pour les affaires communes."

Philosophe, économiste et psychanalyste, mais aussi militant politique et révolutionnaire, Cornelius Castoriadis (1922-1997) prônait l'avènement d'une société autonome fondée sur la démocratie directe et l'écologie.

La force de sa pensée, nous dit Serge Latouche, est d'inciter au dévoilement des mythologies sociales qui sous-tendent nos sociétés, car l'homme a oublié qu'il était lui-même à l'origine des lois qui les fondent. La réalisation d'une société de décroissance implique donc de décoloniser nos imaginaires pour changer le monde avant que le changement du monde nous y condamne dans la douleur.

A l'heure où les discours sur l'effondrement se font de plus en plus présents, Castoriadis nous rappelle que "l'insertion de la composante écologique dans un projet démocratique radical est indispensable" pour éviter "face à une catastrophe écologique mondiale", de voir s'installer "des régimes autoritaires imposant des restrictions draconiennes à une population affolée et apathique".

Editions Le Passager Clandestin 120 pages. 2020.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Cornelius Castoriadis ou l’autonomie radicale (Serge Latouche)

Cornelius Castoriadis ou l’autonomie radicale (Serge Latouche)

Dans un essai clair et concis, Serge Latouche explore la pensée de Cornelius Castoriadis à l’aune de la critique de la croissance aveugle et de l’expansion illimitée de la production et de la consommation. 

Par Serge Latouche et Cornelius Castoriadis.

30 other products in the same category:

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...