Promo ! Jean Genet. Le condamné à mort et autres textes (CD) Agrandir l'image

Jean Genet. Le condamné à mort et autres textes (CD)

Nouveau produit

Deux très beaux textes de Jean Genets, dits, chantés et acoompagnés musicalement. Autour des thèmes du bien et du mal, de la peine de mort, de l'homosexualité, de la prison, de l'amour, du cirque, de la grâce, de la danse...

Plus de détails

9,90 €

-10%

11,00 €

Fiche technique

Type articleCD

En savoir plus

Le condamné à mort :

Le poète Jean Genet aurait composé ce long poème en réaction à un prix obtenu par un autre prisonnier, pour un poème qu'il jugeait facile et conventionnel. Il écrit alors Le Condamné à mort, qu'il dédie à un jeune assassin, Maurice Pilorge, guillotiné le 17 mars 1939 à Saint-Brieuc, personnage qui le fascine et qui est l'objet des fantasmes décrits dans le poème. Genet y développe les thèmes de l'amour entre prisonniers, de la fascination pour le beau voyou, du peu de valeur de la vie pour un être d'exception qu'est, selon lui, Pilorge, et de l'homosexualité.

Le funambule :

En 1955, avec sa rencontre d’un jeune acrobate Abdallah Bentaga, Jean Genet sort d’un long tunnel de stérilité, et vit non seulement sa plus belle et plus dramatique histoire d’amour, mais aussi sa période la plus riche pour le théâtre : Le Balcon, Les Nègres, Les Paravents. C’est le temps de sa réflexion magistrale sur les voies de la création. Trois essais majeurs en témoignent : L’Atelier d’Alberto Giacometti, Le Secret de Rembrandt et Le Funambule. Ecrit pour Abdallah, c’est un long poème d’amour, mais aussi son Art Poétique : variations sur une dramaturgie du cirque, du théâtre et de la danse, réflexions sur l’artiste dans le monde, solitude et ambivalence de l’acteur, va-et-vient entre effacement et gloire, ombre et lumière, mal et bien, apparence et réalité, profane et sacré. Tous les thèmes y sont tendus comme le câble d’acier. Abdallah, initié par Jean Genet, le féconde, à son tour du chant le plus pur pour celui qui l’a inspiré. Miroir l’un de l’autre, ils se recréent dans une fascination réciproque, un croisement d’images et de reflets. L’un par l’autre ils s’accomplissent et accomplissent l’œuvre. Le funambule s’est suicidé en 1964 ; il avait 28 ans. Jean Genet en concevra une responsabilité et une douleur qui ne s’effaceront jamais ; les derniers jours de sa vie, il ne parlait que d’Abdallah à ses proches.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Jean Genet. Le condamné à mort et autres textes (CD)

Jean Genet. Le condamné à mort et autres textes (CD)

Deux très beaux textes de Jean Genets, dits, chantés et acoompagnés musicalement. Autour des thèmes du bien et du mal, de la peine de mort, de l'homosexualité, de la prison, de l'amour, du cirque, de la grâce, de la danse...

30 other products in the same category: