La colonie française en Algérie. 200 ans d'inavouable. Rapines et péculats

Nouveau produit

La thèse de Lounis Aggoun , journaliste engagé bien connu, est audacieuse... mais terriblement crédibla : en 1962, ce n'est pas l'indépendance qui caractérise la période historique qui commence en Algérie, mais une nouvelle forme de colonisation, qui conserve quelques-uns des aspects les plus terrifiants de la précédente.

Plus de détails

23,00 € TTC

Fiche technique

Type articleLivres

En savoir plus

La thèse de Lounis Aggoun , journaliste engagé bien connu, est audacieuse... mais terriblement crédibla : en 1962, ce n'est pas l'indépendance qui caractérise la période historique qui commence en Algérie, mais une nouvelle forme de colonisation, qui conserve quelques-uns des aspects les plus terrifiants de la précédente. Les nouveaux maîtres commencent par éliminer les authentiques révolutionnaires et autres figures compétentes et surtout intègres. Une petite caste d’officiers ("les généraux") qui pour certains n'avaient même pas fait le choix de la lutte pour l'indépendance, s'empare progressivement du pouvoir, à force de corruption et d'assassinats. La terreur s'installe, afin de rendre possible une spoliation généralisée des ressources du pays et au premier chef, du pétrole.

Dans cet ouvrage remarquablement documenté, Lounis Aggoun revient aussi sur les crimes du colonialisme, sa dimension génocidaire en Algérie. Il éclaire des épisodes méconnus de l'Histoire récente de ce si beau pays, comme la mort provoquée par empoisonnement de Boumediene, le rôle des "agents de la France", l'assassinat de l'opposant Ali Mécili par la Sécurité Militaire algérienne et l'implication de Charles Pasqua, alors Ministre de l'Intérieur en France... Pour finalement analyser avec minutie la décennie de terreur et le rôle joué par les différents services secrets français et algériens dans la fabrication du "monstre" islamiste, prétexte commode à l'intensification du pillage des ressources et l'arrêt du processus de démocratisation du début des années 1990. En quelques 500 pages, Lounis Aggoun retrace 2 sicèles d'une histoire fusionnelle et tellement mouvementée qui vont de la conquête jusqu'aux errements nullement innocents d'Al-Qaïda au Maghreb islamiste...

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

La colonie française en Algérie. 200 ans d'inavouable. Rapines et péculats

La colonie française en Algérie. 200 ans d'inavouable. Rapines et péculats

La thèse de Lounis Aggoun , journaliste engagé bien connu, est audacieuse... mais terriblement crédibla : en 1962, ce n'est pas l'indépendance qui caractérise la période historique qui commence en Algérie, mais une nouvelle forme de colonisation, qui conserve quelques-uns des aspects les plus terrifiants de la précédente.

30 other products in the same category: